Changer de syndic

Un avis de convocation à l’assemblée générale vous est remis quelques semaines avant la fin du mandat du syndic. Il vous faudra alors examiner ce qui est à l’ordre du jour.

 

En temps normal, le syndic que vous souhaiter révoquer est présente lors de l’assemblée générale et propose toujours un renouvellement, mais quasiment jamais de voter pour un nouveau syndic, surtout si les copropriétés ont opté pour ne pas renouveler le contrat.

 

Un premier suffrage est alors effectué et si l’unanimité est atteinte, le syndic est directement demi de ses fonctions. Afin de reconduire un mandat, le syndic de copropriété devrait se fixer pour but de recueillir le maximum de voix des co-titulaires selon l’article 25 de la loi du 10 juillet 1965.

Dans le cas où le nombre de votes requis n’est pas assuré, un deuxième suffrage peut être évoqué immédiatement ou à un autre moment selon l’accord conclu entre les parties.

 

Durant le deuxième suffrage selon l’article 24 de la loi du 10 juillet 1965, il faut que le syndic obtienne la majorité des voix des copropriétés ayant participé ou qui sont représentées pour qu’il regagne son mandat. Dans le cas contraire, le syndic ne reprendra pas ses fonctions et son contrat sera irrémédiablement révoqué.

Recevez plusieurs devis pour la gestion de votre copropriété.

Recevez plusieurs devis pour la gestion de votre copropriété.

Comparer les offres

Recevez plusieurs devis pour la gestion de votre copropriété.

Comparez gratuitement