La réunion d'information

réunion d'information

L’assemblée générale constitutive d’une copropriété peut être traumatisante et gérer des conflits. Afin d’éviter le stress aux copropriétaires (primo accédant ou non) d’éviter que ces derniers se sentent pris au piège décisionnel vis-à-vis du premier syndic et obligés de voter…


L’organisation d’une réunion d’information en amont va permettre de détendre l’ambiance, et surtout d’informer…

  • Premier principe écouter les clients, leurs attentes, leurs questions…
  • Répartir les rôles de présentation lors de cette réunion entre le promoteur et le syndic.
  • Le promoteur présente : La résidence, la livraison des parties communes et la levée des réserves.
  • Le Syndic présente : La Copropriété, les parties communes et la levée des réserves.
  • Il conviendra pour respecter la loi ALUR d’expliquer aux copropriétaires qu’ils peuvent demander la consultation d’un autre syndic, mais en argumentant que c’est bien le syndic provisoire qui a travaillé sur tout le budget afin encore une fois de prévenir au lieu de guérir.
  • Expliquer l’indépendance entre promoteur et syndic et les missions de chacun.
  • Ecoute du client
  • Partage d’infos émanant du promoteur
  • Définition du rôle de chaque intervenant
  • Scission entre parties communes et privatives notamment concernant le rôle que joue le syndic.
  • Présentation d’un budget de fonctionnement dès la réunion.

Les copropriétaires sont tous bien évidemment ouverts à de nouveaux services ou de nouvelles technologies améliorant leur qualité de vie, mais dans la plupart des cas c’est en revanche avec un souhait très net de ne pas avoir à payer plus pour cela. Il conviendra donc dans les réflexions futures de trouver des solutions afin de faire couvrir les dépenses par des moyens intelligents.


Comparez dès à présent les syndics de votre ville.